Notre Bus du Glaucome repart en tournée ! Retrouvez ici les dates et villes concernées pour bénéficier du dépistage gratuit   

Chercher
Accueil Actualités Bienfait du sport N°2 : la stratégie par la tactique et l’adaptation

Bienfait du sport N°2 : la stratégie par la tactique et l’adaptation

 

Plus de mobilité, d’avantage d’équilibre… Si les bienfaits moteurs et physiques du sport ne sont plus à prouver il ne faut pas négliger pour autant ses atouts intellectuels et cognitifs. Pour les personnes déficientes visuelles, pratiquer certaines activités sportives, c’est leur permettre de mettre en place des stratégies, développer leurs autres sens et s’adapter ainsi facilement  à des situations nouvelles.

En sport, créer une stratégie c’est coordonner et combiner plusieurs actions avec un but bien précis, gagner sur son adversaire. Le sportif devra donc mettre en place des tactiques, être capable de s’adapter et d’anticiper pour atteindre son but.

Lors d’une épreuve, le sportif met rapidement en place, des modes de réflexion particuliers, ce qui lui permet alors de prendre des décisions efficaces.  Il élabore des stratégies personnelles et collectives grâce à ses représentations, sa mémoire, ses capacités psychomotrices, sa communication avec ses partenaires, son évaluation du jeu adverse et son niveau de compétence.

A chaque sport, sa stratégie…

Une personne déficiente visuelle qui pratique de l’aviron, va, aidée de son coéquipier, réfléchir à des tactiques, pour aller plus vite, profiter des courants…

En voile par exemple, l’anticipation est fondamentale. Il faut anticiper pour éviter les autres bateaux, anticiper la dérive due au vent, etc.

Comme le précise Abderahim Maya, joueur de cécifoot de haut niveau :

Dans notre sport, on doit s’adapter à l’équipe d’en face, on doit faire preuve de beaucoup de concentration (pour suivre le bruit du ballon ndlr), de vitesse de réaction, de force et surtout de sens tactique

 

Abderahim Maya pied en l'air vient de faire un tir de ballon en cecifoot.

Magnifique tir de Abderahim Maya joueur de cécifoot.

 

Dans les sports collectifs,  les interactions et les échanges sont nombreux car les joueurs doivent se déplacer sur un même espace en coopération constante. Tout cela ne peut se faire qu’en élaborant des stratégies communes pour une meilleure organisation de l’équipe.

Des sens en éveil

Il semblerait que les non-voyants ayant une cécité ancienne, voire de naissance, possèdent  une zone supplémentaire dédiée au traitement de l’information tactile et auditive. Plus celle-ci est stimulée notamment lors d’activités sportives, plus cette zone se développe.

C’est donc en multipliant les activités sportives que les personnes déficientes visuelles exercent leur cerveau à recueillir de nombreuses informations et peuvent ainsi améliorer leurs capacités cognitives.

Aviron devant un coucher de soleil.

L’art de la tactique en aviron sur le bassin d’Arcachon.

Des bénéficiaires en pleine course d’aviron.

Et au quotidien…

Habituer son cerveau à établir des stratégies mentales est un très bon moyen pour anticiper un oral, prendre confiance en soi, gérer une situation compliquée… Ces méthodes peuvent ainsi être adaptées dans la vie de tous les jours et permettre par exemple, aux personnes déficientes visuelles, de faciliter leur insertion sociale.

Des prises de décision rapide, des capacités d’adaptation et d’anticipation fortement développées ajoutées à des capacités cognitives augmentées… Les bienfaits du sport pour les personnes déficientes visuelles sont donc une évidence.