Notre Bus du Glaucome repart en tournée ! Retrouvez ici les dates et villes concernées pour bénéficier du dépistage gratuit   

Chercher
Accueil Actualités CGLV : une nouvelle école de chien guide partenaire de l’UNADEV

CGLV : une nouvelle école de chien guide partenaire de l’UNADEV

 

Créée en décembre 2016 à l’initiative de Djaafer Taibi, l’association Chien Guide pour la Liberté Visuelle est une toute jeune école qui se veut différente. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles l’UNADEV l’a choisie comme partenaire.

2 chiots noirs qui jouent avec une balle

Le premiers chiots de l’association

 

Si cette école souhaite avant tout acquérir, reproduire, élever, éduquer des chiens guides et les remettre gratuitement à des personnes déficientes visuelles, elle s’attache surtout à respecter trois principes fondamentaux :

  • Le bien-être de l’animal
  • L’autonomie des personnes déficientes visuelles
  • L’implication des bénévoles et donateurs dans le mouvement du chien guide.

Pour Djaafer Taibi, Président de l’association, « l’objectif principal est de créer un élevage digne où santé du chien et sélection génétique se complètent équitablement. »   

labrador noir et harnais

Un des deux labradors formés par CGLV

Autre priorité de l’association : proposer aux déficients visuels un déplacement confortable avec l’animal. Pour cela, CGLV travaille sur deux projets innovants et ergonomiques : la création d’un harnais rotatif (un prototype est à l’essai) et un harnais télescopique (en cours de développement).

Parce que s’investir dans ce projet novateur leur semblait important, Patrick Vincelet célèbre Professeur d’Université spécialiste de la cécité et et Jean-Michel Maire journaliste grand reporter ont tous deux décidé d’apporter leur soutien à cette jeune association. L’un en devenant administrateur l’autre en choisissant d’en être le parrain.

berger belge blanc

Premiers apprentissages dans la rue pour Naok.

2018, des projets qui se concrétisent

Si en février 2017 l’association a pu attribuer le 1er chiot à une famille d’accueil, la première remise de chien à une personne déficiente visuelle se fera quant à elle, début d’été 2018.

L’association qui gère aujourd’hui 12 futurs chiens guide et une reproductrice cherche également à s’installer durablement dans un lieu aménagé et ce pour permettre aux bénéficiaires et aux animaux de se retrouver dans les meilleures conditions. Elle loue actuellement un terrain en région parisienne mais souhaite très vite devenir propriétaire.