Chercher
Accueil Actualités DJ Marty : de l’ombre à la lumière

DJ Marty : de l’ombre à la lumière

 

Un accident de scooter à 15 ans, des nerfs optiques sectionnés et du jour au lendemain, Martin change de monde.  Pour éviter de sombrer et afin de se donner un but chaque matin, Martin choisit la musique et le partage. 1er DJ diplômé non-voyant de France, Martin revient pour nous sur son parcours atypique.

DJ marty photo officielle

DJ Marty

On peut dire que depuis que je suis né, j’ai connu deux vies très différentes. Jusqu’à 15 ans,une vie insouciante avant la cécité et après 15 ans, avec une vision de la vie totalement différente.

Si je n’avais pas eu mon accident, je serais peut-être mécanicien, ou autre chose, mais certainement pas musicien. Cela ne faisait pas du tout partie de mes projets. Et puis un jour, brutalement, suite à une conduite imprudente, je suis devenu aveugle.  Ça a tout changé. Il a fallut que je trouve quelque chose qui me motive à me lever le matin. J’ai toujours aimé la musique, et finalement seul dans ma chambre, je me suis mis pendant des heures à écouter des morceaux.

Des rencontres qui changent une vie

A cette époque, j’allais souvent dans le magasin de musique de Cognac et le gérant s’est pris d’affection pour moi. Il était d’accord pour me vendre du matériel, mais à la seule condition, qu’il m’explique comment ça fonctionne. Et du coup, j’y passais des heures.

Petit à petit, grâce à son réseau, j’ai animé quelques fêtes et des mariages, mais je voulais aller plus loin. Pour avancer et être crédible auprès de futurs employeurs, j’ai pensé qu’il fallait que je suive une formation.

DJ-MArty

En plein set, derrière les platines, où DJ-Marty se sent le mieux.

C’est donc ce que j’ai fait à la DJ Art school de Bordeaux.  Après être sorti 2ème de ma promo, j’ai découvert que l’UCPA proposait à Poitiers, une formation diplômante « Animation musicale et scénique ». J’ai donc décidé de m’inscrire. Ils m’ont fait confiance et après 18 mois j’ai obtenu mon diplôme d’état. Aujourd’hui, je suis le seul non-voyant de France à avoir obtenu ce diplôme et j’aimerais que mon expérience serve à d’autres. 

Agir, prévenir et montrer que c’est possible

Mon métier de DJ résident me prend beaucoup de temps, mais je consacre aussi une autre partie de mes journées à des actions de prévention et de sensibilisation. Je vais par exemple, dans les établissements scolaires en partenariat avec la Police municipale, pour faire de la prévention routière. Notre rôle : montrer aux jeunes, que les conséquences d’une conduite imprudente peuvent entraîner des situations compliquées et irréversibles. Je veux leur prouver que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Assis au milieu d'élèves.

Sensibilisation au handicap dans une classe de lycée.

Lors de mes interventions, j’aime l’idée de me sentir utile, cela m’a aidé dans ma reconstruction et cela continue chaque jour à me donner de la force.

Ma musique et mes échanges sont des passions qui m’animent véritablement. Aujourd’hui, on peut dire que je suis heureux et que je souhaite continuer à partager mon expérience.

J’envisage d’ailleurs de proposer à des associations de déficients visuels, des ateliers d’initiation à la musique. Comme je suis adhérent de l’UNADEV et très admiratif des actions que vous menez, on pourra peut-être envisager une collaboration ensemble.

Pas de problème, le message est passé !