Chercher
Accueil Actualités L’UNADEV et la recherche : interview de Thibaut Fourteau, responsable santé

L’UNADEV et la recherche : interview de Thibaut Fourteau, responsable santé

 

Consciente de l’avancée des maladies de la vue (glaucome, DMLA, pathologies rétiniennes) et encouragée par ses membres bienfaiteurs, l’UNADEV a choisi, depuis plusieurs années maintenant, d’aller combattre le problème de la déficience visuelle à la source. Comment ? En soutenant la recherche médicale et en organisant partout en France des opérations de prévention. De la création du Bus du Glaucome à l’accompagnement de patients bénéficiant de rétines artificielles, c’est ainsi que le pôle santé ophtalmologique de l’UNADEV mène de nombreux projets. Thibaut Fourteau, son responsable, nous en dit plus.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2016 pour l’UNADEV et la santé visuelle ?

L’an passé, nous avons franchi un nouveau pas dans la lutte contre les pathologies cécitantes. Le partenariat de confiance que nous avons avec les principaux centres de recherche publics, regroupés dans AVIESAN, nous a permis de multiplier par deux les financements accordés au programmes de recherche liés à la déficience visuelle. L’UNADEV est aujourd’hui incontestablement la 1ère association en termes de financement de la recherche dans ce domaine. Nous participons au financement de 5 à 10 programmes de recherche par an.

 

Thibaut Fourteau lors d'une rééducation orthoptique auprès d'une patiente implantée avec une prothèse rétinienne

Thibaut Fourteau lors d’une rééducation orthoptique auprès d’une patiente implantée avec une prothèse rétinienne

 

La prévention est restée au coeur du dispositif de l’UNADEV…

Effectivement, la prévention est toujours l’un des axes forts du travail de l’UNADEV sur le terrain. Le Bus du Glaucome poursuit ses campagnes de prévention en offrant la possibilité au public de bénéficier gratuitement d’un dépistage des facteurs de risque du glaucome. Cette année, l’UNADEV a de nouveau été le fer de lance de la Semaine Mondiale du Glaucome avec notamment des spots à la télévision, à la radio, et des encarts dans les journaux nationaux, mis à disposition gracieusement par les médias.

Quel est l’objectif de l’UNADEV cette année en termes de santé visuelle ?

Grâce au soutien des acteurs de la santé et de nos membres bienfaiteurs, nous allons poursuivre ces efforts. L’objectif est de trouver les projets les plus innovants et efficaces au service de la santé visuelle des Français. Le projet de rétine artificielle « Second Sight » est à ce titre un bon exemple. Nous ne sommes pas un laboratoire mais nous avons mis à leur service notre savoir-faire en terme de rééducation visuelle pour offrir à ces personnes aveugles une chance de « voir » à nouveau. Cette victoire n’est pas seulement celle des équipes qui ont travaillé sur le projet mais également de toutes les personnes qui nous soutiennent et nous permettent de financer ces actions.

Nous préparons également pour octobre 2017 l’organisation de notre 1er colloque recherche avec AVIESAN. Un événement d’envergure organisé à l’occasion de la journée mondiale de la vue, qui se tiendra à Paris. Il y sera question des maladies de la vision, leurs origines et les traitements.