Notre Bus du Glaucome repart en tournée ! Retrouvez ici les dates et villes concernées pour bénéficier du dépistage gratuit   

Chercher
Accueil Actualités Michel Lebesnerais reçoit un prix au marathon du Médoc

Michel Lebesnerais reçoit un prix au marathon du Médoc

 

Michel Lebesnerais, champion de tir-à-l’arc (le terme sportif est « archer ») de l’UNADEV, est aussi un grand coureur de marathon. Après avoir participé en avril dernier au marathon de Londres, il a remis cela à la rentrée en courant pour la 10ème fois au marathon du Médoc le 9 septembre dernier.

 

Michel et son guide en pleine course (marathon du Médoc)

Michel et son guide en pleine course

 

Si ce marathon est réputé localement, c’est notamment pour son côté festif et atypique. En effet, avec un parcours au sein des vignobles médocains, à côté de Bordeaux, les coureurs qui le souhaitent peuvent venir déguisés, déguster des vins ou produits régionaux sur le parcours, le tout en musique (bandas, orchestres) à certaines étapes.

Mais c’est de manière très sérieuse et en compétition classique que Michel Lebesnerais a abordé ce marathon, en s’entraînant avec un guide, Xavier Charboneau. Ce dernier est un sportif (notamment coureur cycliste). Michel a terminé 370ème sur 8500 coureurs, en 4 heures et 12 minutes. Il est monté sur le podium avec un prix, étant le premier Déficient Visuel a avoir terminé le marathon.

 

L’importance du guide auprès des déficients visuels dans le handisport

 

Michel aux côtés de son guide pour le marathon du Médoc

Michel aux côtés de son guide

Michel et son guide Xavier courent un marathon

Michel et son guide avec le système de cordelette

C’est un véritable binôme qui s’est formé pour ce marathon. Il faut souligner qu’il n’est pas toujours évident de trouver des guides pour accompagner les sportifs et champions malvoyants ou non-voyants.

Ici, les deux hommes couraient ensemble pour la 3ème fois (ils avaient participé aux Marathons de la Rochelle et de Paris auparavant).

La course, le running, sont très en vogue en ce moment mais lorsqu’il s’agit, pour des personnes déficientes visuelles, d’y participer, cela devient plus compliqué. Même si des étudiants ou autres bénévoles se proposent parfois, plein de bonne volonté, il faut être sportif pour s’adapter au niveau du coureur déficient visuel. Et surtout, il faut apprendre comment guider la personne. Une adaptation et un apprentissage sont nécessaires pour chaque sport.

Michel Lebesnerais a l’habitude de former spécifiquement aux techniques de guide pour les épreuves de courses à pied. C’est donc lui qui a formé Xavier au guidage (avec une cordelette notamment). Il y a en effet des techniques à connaître pour communiquer lorsqu’on rencontre un obstacle, notamment pour la course sur route, ou un dos d’âne. La course peut aussi être dangereuse dans la montée si la communication et la technique entre les deux coureurs n’est pas au point.

Cette expérience a été très enrichissante pour les deux hommes, notamment le guide, ravi de se rapprocher du monde du handisport.

Bravo à Michel pour sa victoire et à bientôt pour de nouvelles aventures sportives.