Chercher

Les activités sportives

 

Le sport à l’UNADEV : adaptation et intégration

Le sport peut être pratiqué par tous. De nombreuses disciplines sont aujourd’hui adaptables et praticables pour un public déficient visuel. Se retrouver soudainement en situation de handicap visuel confronte les personnes au défi de se réapproprier l’équilibre de leur corps, avec une réhabilitation ou une compensation des facteurs sensoriels.

La pratique d’un sport, outre cette redynamisation de la personne aveugle ou malvoyante, c’est aussi recréer du lien social. Pour certains de nos bénéficiaires UNADEV, c’est même un nouveau challenge, afin de se dépasser et de s’exprimer lors de rencontres ou compétitions sportives.

 

Randonnée dans l'Ain

Randonnée dans l’Ain

Joueur en action, équipe de Cécifoot Girondins de Bordeaux

Joueur en action, équipe de Cécifoot Girondins de Bordeaux

 

Animé par des professionnels et bénévoles compétents, le service des sports organise la pratique du sport au national. Le sport à l’UNADEV peut ainsi se pratiquer à tous les rythmes, en loisir ou en compétition, en individuel ou collectif. Aussi, au même titre que le travail, le sport est, pour une personne handicapée, un véritable facteur d’intégration.

Quelques exemples de sports pratiqués à l’UNADEV : yoga, aquagym, danse, voile/catamaran, vélo en tandem, marathon, cécifoot, tir à l’arc, etc. Mais aussi des sports spécifiques, adaptés à la déficience visuelle. Connaissez-vous par exemple le torball, le blind tennis, le cécifoot ou encore le showdown ?

Les objectifs visés à travers la pratique sportive :

  • Contribuer à l’épanouissement de la personne déficiente visuelle
  • Concourir à son intégration sociale en utilisant les structures sportives existantes, implantées en milieux dits « ordinaires ».

 

Equitation à Pessac en Gironde

Olivier, non-voyant, et son accompagnateur Pierre lors d'une compétition de planche à voile au Maroc

Olivier, non-voyant, et son accompagnateur Pierre lors d’une compétition de planche à voile au Maroc

 

L’UNADEV forme les équipes éducatives aux diverses approches spécifiques à la déficience visuelle. L’accessibilité d’un sport aux déficients visuels nécessite des réajustements et une amélioration pédagogique.

Pour ces sportifs spécifiques, le déficit sensoriel est principalement axé sur la vision. En exploitant les autres sens, on crée d’autres qualités de perception et d’autres conditions de praticité.

 

L’UNADEV accompagne les sportifs et les clubs

Le service des sports de l’UNADEV accompagne pas à pas les sportifs déficients visuels et les clubs dans ce challenge que représente « l’inclusion » : prise de repères matériels et humain au sein de la structure, accompagnement de la personne dans sa pratique en termes d’autonomie, et construction avec la personne d’un dispositif de suivi et d’évaluation (régularité, progrès sportifs).

L’UNADEV s’engage dans l’accompagnement des clubs souhaitant accueillir des personnes déficientes visuelles et soutient des athlètes de hauts niveaux (athlétisme, cécifoot, tir à l’arc).

 

Michel Lebesnerais, adhérent UNADEV champion de tir à l'arc

Michel Lebesnerais, adhérent UNADEV champion de tir à l’arc

Pratique de l'aviron pour des bénéficiaires UNADEV en région Auvergne-Rhône-Alpes

Pratique de l’aviron pour des bénéficiaires UNADEV en région Auvergne-Rhône-Alpes

Joueuse du Collectif UNADEV de Torball lors du Tournoi des Nations à Nice en 2016

Joueuse du Collectif UNADEV de Torball lors du Tournoi des Nations à Nice en 2016

 

Des adaptations matérielles et technologiques

Dans cette constante recherche d’améliorer l’autonomie de nos sportifs, nos disciplines sont également investies à construire les meilleures adaptations matérielles et technologiques nécessaires. Des constructions d’adaptations spécifiques sont en cours dans divers pôles d’activité UNADEV (locaux, régionaux, nationaux, internationaux), comme des potences pour le tir à l’arc, des tables de showdown, des applications mobiles spécifiques (par exemple pour la voile, avec un système d’aide à la navigation), des jeux d’échecs spécifiques, des bandeaux de simulation pour la pratique partagée entre voyants et non-voyants, des lunettes de simulation pour la pratique partagée entre voyants et malvoyants. (Non exhaustif)