Notre Bus du Glaucome repart en tournée ! Retrouvez ici les dates et villes concernées pour bénéficier du dépistage gratuit   

Chercher
Accueil Actualités Portrait de Mériam Amara, première participante non voyante du Raid Amazones

Portrait de Mériam Amara, première participante non voyante du Raid Amazones

 

 
Nous vous présentons le portrait de Mériam Amara, première participante non voyante du Raid Amazones.
 
Alors que nous allions publier cet article, nous apprenions que Lillian à la suite d’une chute ne pouvait plus faire partie de l’aventure. Nous tenions tout de même à vous présenter leur histoire au travers du portrait de Mériam Amara.
 
• UNADEV : Mériam , pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ?
Mériam : Je m’appelle Mériam AMARA, j’ai 34 ans et je vis à Paris.
Je travaille chez IBM en tant que responsable Marketing & Communication d’une structure qui vise à accompagner les entreprises dans leur transformation digitale.
 
• UNADEV : Pourquoi participez-vous au Raid Amazones 2015 ?
Mériam : A vrai dire je ne me souviens plus quand et comment j’ai repéré ce raid mais ça devait être sur internet il y a quelques années. En tout cas j’ai trouvé le concept fantastique et je me souviens m’être dit que j’adorerais tellement participer à ce genre de chose.
 
J’adore voyager, j’aime le sport, je trouvais que cette épreuve faisait appel à de belles valeurs comme la solidarité, le partage, le dépassement de soi,… Bref, il avait tout pour me plaire ce raid mais au début, je ne m’en pensais pas capable. D’une part à cause de mon niveau sportif que j’estimais assez moyen et d’autre part parce que je me disais qu’avec mon handicap, ce genre de « délire » n’était pas pour moi.
 
Cela dit j’ai rangé ce raid dans un coin de ma tête et je l’ai laissé « mûrir» tranquillement.
 
Entre temps, j’ai accru ma pratique sportive, une collègue m’a parlée de ce raid un peu par hasard en me disant qu’un jour elle aimerait le faire, moi j’ai recommencé à m’y intéresser, …
Et puis il y a un peu plus de 2 ans, en mai 2013, Annick et moi avons participé pour la première fois à un triathlon, « just for fun »… et on a adoré faire ça à 2, on s’est beaucoup amusé.
Après ce triathlon, elle m’a demandée « c’est quoi notre prochain défi ? » et je lui ai répondu « ah si tu veux un défi, je crois que j’en ai un beau ».
Voilà comment l’idée de concrétiser cette participation au raid a germé. Après cela je me suis dit que peut-être que physiquement ça devient envisageable pour moi de le faire, que finalement il n’y avait pas tant d’obstacles que ça par rapport à mon handicap.
 
J’ai appelé les organisateurs pour voir si le fait qu’une non-voyante y participe était inconcevable ou pas pour eux. J’ai été très bien accueillie, ils m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème, au contraire, qu’ils s’adapteraient.
Cela m’a bien sûr encouragé et j’ai demandé à Annick et Lillian si elles voulaient le faire avec moi, elles m’ont spontanément répondu « Oui, super ! » comme d’habitude.
 
Ensuite il a fallu s’occuper de trouver un sponsor, un tandem VTT, régler les aspects logistiques, les entraînements,… Tout cela ça a représenté beaucoup de temps et d’énergie, à tel point que nous n’avons pas pu le faire en 2014. Par contre les planètes se sont bien alignées en 2015. Nous avons trouvé notre sponsor, l’UNADEV, en début d’année, Marc Morin de l’ISVHN a tout de suite accepté de nous prêter un tandem-VTT et de nous coacher et nous avons eu le temps de nous occuper de tout le reste après.
 
• UNADEV : Quels sont vos objectifs de participation et vos craintes ?
Mériam : Mes objectifs, au-delà du fait de participer au raid (ce qui me rend déjà très heureuse) peuvent se résumer en 3 points et là je plagie Annick parce que je trouve que c’est une bonne synthèse qu’elle a trouvé là :
1. Sécurité
2. Plaisir
3. Performance
On va d’abord essayer de ne pas se blesser car c’est le pire qui puisse nous arriver, de prendre du plaisir dans les épreuves et d’en profiter au maximum et si on arrive à faire une performance sympathique ce sera la cerise sur le gâteau !
 
Mon souhait c’est de repartir du raid au moins aussi heureuse que quand j’y arriverai, de vivre une belle aventure et d’avoir une jolie histoire à raconter. Une histoire qui dirait notamment que, même avec un handicap lourd, avec de la bonne volonté et bien entourée, tout est possible, même les rêves qui nous semblaient inaccessibles.
 
• UNADEV : Quel type de sportive êtes-vous ?
Mériam : Je suis une sportive curieuse, un peu touche à tout. J’aime surtout les sports d’extérieur et les sports de glisse, je suis assez grisée par la vitesse.
 
J’ai commencé à pratiquer régulièrement le sport il y a 6-7 ans. J’ai commencé par le tandem à l’ASLAA puis le ski et le roller et la course en passant par la danse et les sports aériens.
 
Je dis toujours que je suis une sportive de loisirs et que je n’ai pas l’esprit de compétition. Ça fait bien rire mon entourage quand je dis cela et avec du recul ils ont raison d’en rire car je me rends compte que j’adore enfiler un dossard et que je me laisse facilement prendre au jeu dans une compétition !
 
UNADEV : Comment s’est passée la rencontre avec vos coéquipières ?
Mériam : J’ai rencontré Lillian en 2010 lors d’un séjour de ski avec l’ASLAA. Lillian en était déjà membre depuis quelques années et elle nous accompagnait pour nous guider sur les pistes de ski. J’avais déjà entendu parler de son palmarès sportif car c’est une cycliste de haut niveau, et de ses grandes qualités de skieuse et de coach sur les pistes que j’ai tout de suite pu vérifier lors du séjour en question.
 
J’ai rencontré Annick il y a 3 ans grâce à une liste de diffusion « courir-en-duo » qui vise à mettre en relation des personnes déficientes visuelles qui souhaitent courir et des coureurs voyants qui sont volontaires et enthousiastes pour courir avec des déficients visuels en Ile-de-France. On s’est tout de suite bien entendu.
 
UNADEV : Pourquoi avez-vous décidé de faire ce raid Amazones avec ces deux équipières ?
Mériam : J’ai proposé à Annick de faire le raid car on avait l’envie commune de se faire des petits délires sportifs à deux, dont le triathlon dont je parlais plus haut. Je prenais du plaisir dans les petits challenges sportifs qu’on se lançait, je savais que c’était réciproque et j’étais en confiance. Je savais que je pouvais compter sur elle dans les moments où c’était difficile et que quoi qu’il arrive elle veillerait bien sur moi.
 
Pour la deuxième coéquipière, je me suis repassée en tête les sportives de mon entourage et le nom de Lillian m’est apparu comme une énorme évidence. D’une part grâce à ses capacités physiques et sportives mais aussi et surtout grâce à son tempérament. C’est une coach dans l’âme, elle sait naturellement nous donner confiance en nous et nous inciter à nous dépasser tout naturellement. Elle est toujours bienveillante et positive. De formation militaire, elle sait parfaitement évaluer les risques. C’était le profil idéal.
 
• UNADEV : Comment fonctionne votre équipe ?
Mériam : Lillian va me guider en tandem sur les épreuves de VTT car elle maîtrise l’exercice et qu’elle en a l’habitude. Annick a davantage l’habitude de me guider sur les épreuves de course.
 
Nous nous entraînons un peu chacune de notre côté, de temps en temps à 2 et nous organisons quelques entraînements à 3. Ainsi nous ne sommes pas dépendantes les unes des autres mais nous apprenons à trouver notre place et à partager les épreuves ensemble.
 
Lillian sera notre chef d’équipe sur le raid, elle a plus d’expertise qu’Annick et moi en la matière.
 

Pour plus d’informations sur le Raid Amazones 2015, cliquez ici!