Notre Bus du Glaucome repart en tournée ! Retrouvez ici les dates et villes concernées pour bénéficier du dépistage gratuit   

Chercher
Accueil Actualités Rencontrer un Instructeur de locomotion, ça vaut le déplacement !

Rencontrer un Instructeur de locomotion, ça vaut le déplacement !

 

Pour un déficient visuel, circuler dans sa ville peut s’avérer un véritable parcours du combattant.  Grâce, à de nombreuses techniques spécifiques, il est aujourd’hui possible, de rendre ses trajets moins dangereux et plus confortables. C’est ce que propose Maylis Hot à nos bénéficiaires, dans sa mission d’instructrice de locomotion, à l’UNADEV.

Marcher seul… et en confiance

Le rôle de l‘instructeur de locomotion consiste à aider le déficient visuel à se déplacer, en milieu connu ou inconnu, en totale autonomie et en sécurité. Pour Maylis Hot, l’objectif est de l’aider à développer l’ensemble de ses sens et analyser son environnement pour pallier les manques d’informations visuelles :

« Je propose par exemple, de mettre la personne en situation. Si elle doit prendre, les transports en communs, nous le faisons ensemble et voyons où se positionner dans le bus ou le tramway, à qui  demander de l’aide si besoin, où se trouvent les bandes podotactiles, et les obstacles. L’objectif ici, est d’anticiper toutes les situations particulières liées à ce trajet pour éviter de se faire piéger et voyager ainsi plus sereinement. »

 

Déficient visuel avec sa canne prêt à monter dans le train.

Grâce à l’instruction de locomotion on prend le train en toute confiance.

 

Après avoir déterminé les objectifs et évalué les capacités de la personne en demande, Maylis va par exemple lui apprendre à marcher droit, à utiliser la canne blanche (détecter les obstacles, les reliefs), à développer et renforcer ses facultés visuelles (selon le capital restant), auditives, olfactives, tactiles.

Une rééducation à la locomotion, c’est environ 2h de travail hebdomadaire étalées sur plusieurs mois en fonction des capacités cognitives de l’intéressé.  

 

Maylis marche dans la rue, Michel lui tient le bras. ,

Faire ensemble le parcours pour mieux l’appréhender seul.

Déficient visuel qui tient le bras de son guide

Tenir le bras, une technique de guide

 

Pour Maylis, les résultats de ces techniques éprouvées parlent d’eux même : « Une prise de confiance assez marquée, un haut niveau de réassurance, un gain d’autonomie non négligeable selon les capacités. Au bout de quelques semaines, on atteint les objectifs que le déficient visuel s’était fixé, j’ai alors rempli ma mission. »

Initier et sensibiliser l’entourage

Dans sa mission de sensibilisation, Maylis Hot, accompagne également les familles ou les collaborateurs pour les aider à percevoir les difficultés des déficients visuels et peut même leur proposer des techniques de guide. En les mettant eux même en situation, ils pourront par la suite, être plus attentifs aux difficultés rencontrées par les non-voyants.

Le rôle de Maylis consiste également à solliciter la commission accessibilité d’une ville ou d’un collectivité si des obstacles sont trop nombreux sur un parcours et si la loi de 2005 sur l’accessibilité n’est pas respectée. Les ERP (Établissements qui reçoivent du public) font également appel à elle pour les aider dans l’application de la mise aux normes de leur structure.

Apprendre à voir

Après avoir choisi son métier de psychomotricienne, Maylis a souhaité approfondir ses connaissances et s’est donc spécialisée dans l’instruction de locomotion. Un esprit curieux et une soif d’apprendre l’amènent régulièrement vers de nouvelles opportunités. Maylis travaille en effet, sur une orientation totalement innovante de son métier : la rééducation de la vision artificielle. Elle peut ainsi aider les déficients visuels bénéficiant d’un implant rétinien, dans l’apprentissage et la maîtrise de  leur environnement. Il s’agit d’une vision totalement différente par flash et par contraste dans laquelle raisonnement et déduction deviennent fondamentaux.

Un métier toujours en évolution pour le mieux-être des bénéficiaires !