Chercher
Accueil Actualités Émission « A vous de voir » : Eric B, vision d’intérieurs

Émission « A vous de voir » : Eric B, vision d’intérieurs

 

Eric Brun-Sanglard est non voyant et architecte d’intérieur. Loin d’être un frein ou un obstacle insurmontable à l’exercice de son métier, sa cécité tardive a été le déclencheur d’une pratique guidée par une approche multi-sensorielle. Eric concentre aujourd’hui toute son attention sur le toucher, les sons et surtout les vibrations d’un lieu. Il incite d’ailleurs ses clients à fermer les yeux pour se laisser guider par leurs sensations.

Visionnez ici l’émission « A vous de voir » du 5 novembre  2018

De Hollywood à la Provence

« Blind designer », c’est avec ce surnom que Eric Brun-Sanglard s’est fait un nom ! En 2007, ce Français émigré aux États-Unis depuis plus de 20 ans, devient l’animateur producteur d’une émission de télé américaine. Le concept ?  Aider des familles en quête de mieux-être à réaménager leur intérieur. Sa cécité est pour lui, le catalyseur d’une nouvelle approche de la conception, qui perçoit l’environnement comme une expérience sensorielle.

Eric Brun-Sanglard assis dans son salon

Eric Brun-Sanglard non voyant et architecte d’intérieur

canapé, murs de pierre et tableau coloré

Un intérieur à son image, lumineux et chaleureux

Après avoir contracté le VIH à 22 ans, c’est le CMV (Cytomégalovirus) qui le touche. A 33 ans, il devient aveugle. Obligé de vendre sa maison de Los Angeles, il décide de terminer son réaménagement avant de s’en séparer. Les sons, les odeurs lui font découvrir un nouveau langage et deviennent pour lui ses nouveaux points cardinaux.

Miracle en refaisant cette maison, je me suis également refait une santé. 

 

Son immunité se stabilise et dans sa lancée, il refait d’autres villas, Penelope Cruz, Robert de Niro se les arrachent !

De  retour en France en 2010, Eric vit désormais en Provence dans son « Mas du Phénix ». Un lieu qu’il a entièrement conçu et agencé selon ses goûts et son ressenti. “Un changement d’intérieur change aussi la situation des habitants.”

A table avec son epoux

Avec son époux Jacques, ils avancent sur des projets communs

 

Avec son époux Jacques, il poursuit sa carrière d’architecte d’intérieur. Pâte à modeler, découpage, fil de plomb… il se fabrique lui-même ses propres outils de travail. Son savoir-faire et sa sensibilité deviennent alors très recherchés.  

En marge de son activité professionnelle, Éric donne également des conférences et dispense des formations dans des écoles d’architectures. Toucher de matériaux, écoute attentive de sons,  les élèves portent un bandeau sur les yeux et découvrent « une autre façon de voir les choses ».

Ericentoutré d'élèves les yeux bandés.

Des Interventions à Créad Institut de Lyon, toujours très appréciées.

 

Et parce que « Tout est possible si on choisit que c’est possible », Éric se lance aujourd’hui, dans la rédaction de son 2nd ouvrage sur les « Clés d’un mieux-être intérieur ».

A la question sur le choix qu’il ferait, s’il pouvait recouvrer la vue, sa réponse est sans appel : “Je ne changerai rien, en devenant aveugle, j’ai gagné bien plus que ce que j’ai perdu.”