Déclaration impôts 2021 pour nos donateurs : les reçus fiscaux ont été envoyés

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Émission « A vous de voir » : Zina Weygand, le sens de l’invisible

Émission « A vous de voir » : Zina Weygand, le sens de l’invisible

 

C’est un “A Vous de Voir” exceptionnel consacré à Zina Weygand que l’on peut retrouver ce mois-ci sur France 5. Cette historienne de renom a consacré sa vie à la cécité et aux grands personnages aveugles qui ont fait l’Histoire. Elle est aussi à l’origine d’un immense réseau international de chercheurs.

Zina Weygand historienne de la cécité.

 

Visionnez ici l’émission « A vous de voir » du 3 mai 2021

Zina Weygand est historienne de la cécité et pionnière dans ce domaine, comme en témoigne l’éminent spécialiste de l’histoire du handicap, Henri-Jacques Stiker. Elle a consacré sa vie à découvrir et à raconter l’histoire des aveugles en France, du Moyen-Âge à l’écriture de Louis Braille, en passant par Valentin Haüy qui donna aux aveugles l’accès à l’éducation. Elle est à l’origine d’un réseau international de chercheurs passionnés par la cécité. Pour Sylvain Nivard, Président de l’association Valentin Haüy : “Une historienne comme Zina, sert à éclairer le passé, pour nous motiver pour le futur, mais il sert aussi à donner des exemples.”

Mariée à Dominique, un ingénieur aveugle qui inventa et développa des outils pour améliorer le quotidien des non-voyants, Zina a mis son sujet d’étude à l’épreuve de la vie, le rendant plus sensible que conceptuel.

Zina et son mari, inséparables…

 

Elle nous livre ainsi ses réflexions sur la relation amoureuse, riche et complexe à la fois, entre personnes aveugles et voyantes. Elle qui aura partagé « échanges, compréhension et entraide », avec son mari et dira pour résumer sa vie amoureuse

« Toute ma vie, mon mari m’a aimée sans me voir et là maintenant qu’il est mort, c’est moi qui vais continuer à l’aimer sans le voir. »

Par ailleurs, ses recherches lui ont, entre autres, permis de mettre en lumière de passionnantes personnalités aveugles trop souvent méconnues ou oubliées, comme Thérèse Adèle Husson, écrivaine du 19ème siècle, dont elle a découvert un manuscrit aux archives de l’Hôpital des 15-20, ou encore Jacques Lusseyran, homme de lettres résistant dont l’incroyable histoire a été racontée par l’écrivain Jérôme Garcin dans son livre « Le voyant, l’aveugle résistant”.

Jerôme Garcin, journaliste écrivain.

 

Pour Bruno Ronfart, écrivain et éditeur à Montréal : « Elle a posé une pierre pour la reconnaissance du handicap visuel qui est très importante aujourd’hui. »

Forte de ce parcours et gagnée par une émotion communicative, Zina partage ses perceptions sur l’importance de l’invisible, sur la peur et les préjugés des personnes voyantes face à la cécité, qui trop souvent les empêchent de voir, justement, tout ce que les aveugles pourraient leur apprendre sur le monde. Pour Zina « Les aveugles ne sont pas des personnes à qui il manque quelque chose mais bien des gens qui apportent quelque chose aux autres. »