Chercher
Accueil Actualités Table ronde “Ma vue ma vie. Les maladies visuelles : un enjeu de santé publique”

Table ronde “Ma vue ma vie. Les maladies visuelles : un enjeu de santé publique”

 

Dans le cadre de la Semaine Mondiale du Glaucome et en partenariat avec le Groupe Progrès, l’UNADEV proposera le 13 mars prochain à Lyon, une table ronde où experts et patients témoigneront sur le glaucome et le handicap visuel.

Table ronde “Ma vue ma vie. Les maladies visuelles : un enjeu de santé publique”

Une conférence-débat ouverte au grand public réunira des patients atteints d’un glaucome, des professionnels de santé et des élus des territoires sur le thème : « Ma vue, ma vie : les maladies visuelles, un enjeu de santé publique ».

Le glaucome touche plus d’un million de personnes en France, dont la moitié l’ignore. Cette maladie, silencieuse et méconnue, est la deuxième cause de cécité au monde.

Cette conférence permettra d’avoir un échange constructif sur la place des maladies visuelles dans notre société et leur inclusion dans le cadre de la concertation actuelle sur la prise en charge du grand âge et le financement de la dépendance. L’exemple du glaucome sera particulièrement mis en avant lors de ce débat car il est révélateur de la faible association entre handicap visuel et dépendance.

Cet échange se fera en présence de :

  • Philippe DENIS, Professeur, Ophtalmologiste à l’Hôpital de la Croix-Rousse, Président de la Société Française du Glaucome
  • Madame Souhila OMAR, Chargée de mission égalité à la Ville de Lyon
  • patients atteints du glaucome qui apporteront leur témoignage

Elle se tiendra à Lyon dans les locaux du Progrès, 4, rue Montrochet,  mercredi 13 mars et ce à partir de 18h. (Salle Marine)

Cette rencontre est ouverte à tous et gratuite mais nécessite une  inscription obligatoire.

Inscription à la table ronde ici

Pour les personnes qui ne pourraient se déplacer, cette table ronde sera retransmise en direct sur le live Facebook de la page de l’UNADEV

 

Découvrez ici notre dossier spécial en ligne avec Le Progrès