Chercher
Accueil Actualités Zoom sur Glaukos : une société pionnière dans le traitement du glaucome

Zoom sur Glaukos : une société pionnière dans le traitement du glaucome

 

Connaissez-vous Glaukos, cette entreprise pionnière de la chirurgie micro-invasive du glaucome ? Découvrez ses innovations et nouvelles technologies de pointe au service des patients. L’entreprise sera à nouveau partenaire de l’UNADEV en 2020 pour la Semaine Mondiale du Glaucome.

Le iStent inject, un implant qui facilite grandement la vie des patients.

A l’origine de la création en 1998, de la société américaine Glaukos, un constat simple : les patients atteints de glaucome n’ont que deux choix de traitements. Une prise quotidienne de collyres irritants ou une chirurgie filtrante lourde. Il était donc urgent de trouver une solution alternative. Ce sera chose faite, avec le développement d’une technique  micro chirurgicale, le iStent inject.

L’image, telle qu’est est perçue par un patient atteint de glaucome

Selon plusieurs études, le traitement du glaucome à base de gouttes et souvent mal observé par les patients. A cela plusieurs raisons. Un traitement quotidien contraignant à base de collyre et des effets secondaires non négligeables : sècheresse oculaire, démangeaisons, rougeurs et intolérance aux béta bloquants.  Quant aux patients atteint d’un glaucome plus avancé, seule une chirurgie lourde est envisageable. Grâce au micro-implant développé par la société Glaukos, les patients atteints de glaucome à angle ouvert, léger ou modéré peuvent retrouver une nouvelle qualité de vie, tout en retardant une potentielle intervention chirurgicale.

Le iStent, le plus petit dispositif implantable au monde

Le glaucome est une maladie chronique qui atteint approximativement 1 à 2 % de la population française âgée de plus de 40 ans et 10 % de la population âgée de plus de 70 ans. Il est essentiellement asymptomatique et se caractérise par une perte progressive et surtout irréversible de la vision. Il est fréquemment associé à une pression intraoculaire élevée,  comme nous l’explique Gaetan Gicquel, Directeur Général Glaukos France « Dans un œil en bonne santé, un liquide est produit afin de contribuer à maintenir la forme de l’œil. Normalement, ce liquide naturel s’écoule à travers une zone appelée le réseau trabéculaire, puis il est absorbé par la circulation sanguine. Si le liquide n’est pas évacué à la même vitesse que celle à laquelle il est produit, la pression va commencer à monter dans l’œil. Au fil des années, cette pression croissante peut endommager le nerf optique et détruire la vision. Notre micro implant va donc permettre de réguler cette pression intra oculaire, en faisant un pontage qui restaure de manière naturelle l’humeur aqueuse de l’œil. »

Shéma de l'oeil avec implant

Un glaucome après la pose de l’implant.

Une pose en moins de 5 minutes

Remboursé intégralement en France depuis, le 30 avril 2019 (sous certaines conditions), ce dispositif tend à se développer sur tout le territoire. Sa facilité de mise en place et l’absence d’effets secondaires y participent grandement. Pour Gaétan Gicquel, le succès de cette technologie repose sur sa rapidité de pose « Ce micro tube en titane de 1 tiers de millimètre est implanté dans la chambre inférieure de l’œil en quelques minutes. Les chirurgiens que nous avons formés apprécient cette facilité d’utilisation ».

Cette pose se déroule lors d’une opération de la cataracte. Si le patient a un glaucome associé, il peut alors bénéficier de cette intervention indolore sans effet secondaire ni à court, moyen ou long terme.  « Nous avons des données cliniques, suite aux premiers implants installés il y a près de 7 ans et les résultats sont très encourageants. Pas de rejet, pas d’effets secondaires et un ralentissement notoire de l’évolution de la maladie. »

Toujours très impliquée dans le développement et la commercialisation de produits et procédures révolutionnaires destinés à transformer le traitement du glaucome, Glaukos ne compte pas s’arrêter là. La société travaille actuellement sur une nouvelle technologie visant à supprimer la prise quotidienne de collyres qui serait remplacée par l’implantation d’un mini réservoir in situ. Celui-ci délivrerait seul le médicament et au bon dosage sans que le patient n’ait besoin d’y toucher. Les premières expérimentations, actuellement en cours au Etats-Unis sont de bonne augure, ce qui laisse envisager une arrivée de ce traitement en Europe d’ici quelques années. Un nouvel espoir pour les personnes atteintes de glaucome.