Chercher
Accueil Actualités Plate-forme Apie’Hand : Ensemble c’est mieux !

Plate-forme Apie’Hand : Ensemble c’est mieux !

 

Dans le processus d’accompagnement professionnel des personnes déficientes visuelles, il était urgent de rassembler l’ensemble des protagonistes de Gironde, Landes et Pyrénées Atlantiques. C’est donc désormais chose faite grâce à la plate-forme Apie’Hand initiée par le Service d’Accueil, d’Information et d’Orientation créé par l’UNADEV et proposé par EI Presta.

Des problématiques communes, un manque de fluidité dans les parcours de recherche d’emploi et de formation… le constat fait par le SAIO et ses partenaires sur le terrain est le même. Il était donc important d’avancer ensemble et d’aider au mieux les personnes en situation de handicap.

Après avoir rencontré plus d’une centaine de partenaires, des prescripteurs, des collectivités, l’équipe du SAIO a très vite constaté une lourdeur et une lenteur des dispositifs. Les personnes déficientes visuelles qui recherchent un travail font face à des parcours très longs, compliqués, il est très difficile de mobiliser en même temps, des ressources communes.

Un comité de pilotage a donc été créé avec un ensemble de partenaires : ARAC, UNADEV, PRITH, Cap emploi, pôle emploi, mission locale, UNEA, APF, IRSA EPNAC, SAIO Presta. Des subventions ont même été accordées, un gage de confiance des institutionnels.  Ce projet de plate-forme de coopération vers l’emploi s’appuie sur l’expertise et les compétences des quatre partenaires (handicap visuel, auditif, moteur, mental, psychique et Formation professionnelle) et propose des actions au carrefour de l’insertion professionnelle et du médico-social.

La plate-forme permet aux personnes en situation de handicap la construction d’un parcours professionnel durable, par un accompagnement à chaque étape du projet professionnel et une coordination avec les acteurs de l’emploi (dispositifs déjà existants et employeurs). Le panel de prestations proposé par la plate-forme et la grande modularité de l’accompagnement permet de répondre à la diversité des situations individuelles et des besoins de chaque personne souhaitant accéder ou se maintenir dans un emploi rémunéré en entreprise « classique ».

conférence

Conférence avec l’ensemble des partenaires pendant la semaine pour l’emploi des personnes handicapées

 

Ce groupement a également répondu  à l’appel d’offres  lancé par l’ARS sur « l’emploi accompagné ». A la demande de l’Agence Régionale de Santé, tous les partenaires qui s’étaient positionnés sur cet appel d’offres, doivent travailler et avancer ensemble pour proposer des projets communs. Avancer les uns avec les autres est donc une volonté de tous !

Éviter la rupture

Grâce à la mise en place de cette plate-forme, les mesures d’évaluation des personnes en situation de handicap sont facilitées et raccourcies, celles-ci pouvaient prendre jusqu’à 24 mois entre le moment où la personne souhaitait travailler et sa possibilité de le faire.

Créer des passerelles

Autre problématique importante : Que pouvaient faire les  jeunes qui avaient fini leur scolarité et qui sortaient des centres comme celui de Peyrelongue ? Peu d’entre eux connaissaient les parcours possibles ou les bons interlocuteurs. Jusqu’à présent, il pouvait se passer plusieurs années avant de trouver l’orientation qui pouvait leur correspondre, ce ne sera désormais plus le cas. Cette plate-forme va en effet assurer les relais nécessaires. Près de 20 jeunes ont à ce jour pu bénéficier du dispositif.

Rassembler les ressources

Enfin, il n’existe toujours pas de base de données numérique recensant l’ensemble des démarches administratives pour trouver un emploi, les types d’organismes œuvrant dans le champ du handicap, etc. Pour Christel Diot, Responsable SAIO et Coordinatrice RH EI Presta :

«  Qui que l’on soit si on cherche, une information, dans le domaine de l’emploi et du handicap, c’est la croix et la bannière. »

 

La plate-forme devrait donc pallier ce manquement.

Cibler les employeurs

Aujourd’hui, on constate également que nombreuses sont les entreprises de plus de 20 salariés qui n’ont pas rempli leurs obligations d’embaucher 6% de salariés handicapés. Ces entreprises ont des fonds et ne savent pas vers qui se tourner. Là encore, le rôle de la plate-forme sera de les orienter et de les aider.

De plus, certains secteurs sont encore peu ou mal connus des personnes en situation de handicap. C’est le cas de l’entreprenariat qui pourtant, pourrait être une solution. La personne peut en effet adapter son temps et son lieu de travail. Cependant, les structures accompagnantes, telles que les couveuses ou les espaces de coworking  ne sont pas encore adaptées ni organisées pour les accueillir. Le rôle de la plate-forme va donc être d’y remédier.

Force est de constater qu’il existe donc un grand nombre d’éléments, de structures, d’initiatives et de projets qui mis en communs facilitent nettement l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap. Il fallait juste les réunir. Avec Apie’Hand c’est chose faite !

Une application concrète

Aujourd’hui, la plate-forme travaille avec de petites associations locales comme GI 2A qui n’ont pas les mêmes moyens humains et matériels. Elle arrive en complémentarité des missions locales ou Pôle emploi et aucun ne se substitue à eux. Son rôle est de diagnostiquer et d’orienter, fluidifier les parcours, réduire les délais et sensibiliser le réseau de partenaires.

Tous les opérationnels du monde du travail et du handicap se regroupent pour étudier ensemble des pistes de communication et de nouvelles voies d’insertion. L’idée est de faire émerger des solutions innovantes au vu des problématiques sur le terrain.