Information pour nos donateurs : les reçus fiscaux annuels 2020 sont en cours d'envoi. 

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Evelity, une application innovante pour la mobilité des déficients visuels

Evelity, une application innovante pour la mobilité des déficients visuels

 

Rencontre avec Monsieur Denoncin, président de la société Okeenea, anciennement EO Guidage, entreprise experte en accessibilité universelle. Son objectif ? Rendre la ville et ses services accessibles à tous, avec un intérêt particulier pour les personnes en situation de handicap visuel.

Portrait photo de Sylvain Denoncin

Sylvain Denoncin, président d’Okeenea

 

1 / Pour quelles raisons avez-vous choisi de travailler pour OKEENEA, et pourquoi à destination de ce public en particulier ?

Au sortir de mes études, j’ai travaillé dans le monde de l’économie sociale et solidaire, puis dans le secteur privé pur et dur, mais ce que je cherchais vraiment était un emploi avec un impact social. J’ai eu l’opportunité de venir chez EO Guidage où j’ai trouvé le compromis idéal qui me permettait d’œuvrer au service d’une bonne cause.

Cette cause, je l’avais côtoyée de loin, dans ma jeunesse, car j’avais un grand oncle espagnol qui avait perdu la vue au cours de la guerre civile en Espagne. Loin des nouvelles technologies qui régit notre monde d’aujourd’hui, je le voyais vivre au quotidien, évoluant avec ses difficultés engendrées par cet accident qui lui a coûté les yeux.

L’opportunité de travailler chez EO guidage a finalement fait écho à une envie que j’avais en moi depuis que j’étais gamin. Je me disais que si je pouvais contribuer modestement à donner un petit peu d’autonomie à des personnes déficientes visuelles, comme ça aurait pu servir à mon grand-oncle, cet impact social répondrait alors parfaitement à mes valeurs.

2/ On constate en effet, que depuis un certain temps, les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place et que grâce à elles, les personnes déficientes visuelles gagnent en autonomie. Et justement, vous avez souhaité en 2019, au sein d’OKEENEA, créer différentes entités dont celles des nouvelles technologies, en créant l’application Evelity.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi elle consiste ?

Nous sommes partis du constat que pour se déplacer d’un point A vers un point B, il existait maintenant beaucoup d’outils, couverts par Okeenea, pour permettre une navigation aisée au sein de la ville (l’équipement de feux sonores, la signalétique vocale et accessible, les balises audios, les bandes de guidage, les bandes d’éveil de vigilance), mais une fois arrivé à destination, qu’en est-il pour accéder et se repérer en toute autonomie à l’intérieur d’un bâtiment ou au cœur d’un métro ? C’est là que cela devient très compliqué pour une personne déficiente visuelle.

Ainsi, nous avons créé Evelity. C’est un principe de GPS piéton, pour personne en situation de handicap, qui fonctionne dans des bâtiments complexes, ou des réseaux d’infrastructures de déplacement (métro, aéroport, …) et assure le guidage vers des itinéraires inconnus.

Concrètement, c’est une application Android ou iOS, avec une interface adaptée aux besoins de son utilisateur, à sa vision ou l’absence de vision. L’application est entièrement vocalisée de sorte que l’utilisateur peut glisser son smartphone dans sa poche et se laisser guider grâce à son oreillette. Evelity va venir qualifier l’environnement avec des explications très claires et complètes, et permettre à la personne de se déplacer facilement, avec sa canne ou son chien-guide, s’assurant ainsi une bonne motricité et une sécurité optimale.

 

Evelity, une solution de guidage utile quand on prend le métro

 

3 / Il existe de plus en plus de solutions de guidage indoor et outdoor à destination des personnes déficientes visuelles. Bien que votre application soit gratuite pour les usagers, elle reste payante pour les structures qui se font équiper de balises. Comment les convaincre ? Quels coûts cela représente-t-il pour ces structures et quels bénéfices peuvent-elles en tirer ?

C’est beaucoup d’énergie pour convaincre ces gestionnaires de sites, de l’intérêt de ce type de solution, et pour les pousser à aller plus loin dans leur démarche de mise en accessibilité de leur lieu, en proposant plus d’autonomie aux personnes handicapées. Nous essayons de leur faire comprendre que l’accessibilité et la mise en conformité réglementaire ne veulent pas dire autonomie. Et puis, c’est également un enjeu économique. Plus le lieu est accueillant, réellement accessible et ouvert à toutes les personnes handicapées, dans une autonomie optimale, plus il sera fréquenté, au détriment des concurrents potentiels. Donc plus de chiffre d’affaire. Plus les personnes handicapées seront autonomes, moins de personnel sera mobilisé pour leur assurer un service d’assistance. De ce fait, l’accessibilité n’est plus une charge mais bien un investissement, qui rapportera à court terme.

4 / Vous avez sollicité les experts de l’UNADEV pour tester votre application Evelity et vous accompagner vers une solution encore plus performante. Pensez-vous être arrivé à un produit parfait, ou reste-il des améliorations possibles ?

Des améliorations, il y en a encore plein. C’est presque sans fin ! En 2014, notre premier objectif était d’arriver à guider une personne totalement aveugle dans un métro, dans cet environnement très complexe avec beaucoup de perturbations électromagnétiques. Et dernièrement, on a justement fait des tests dans le métro de Marseille avec quatre utilisateurs non-voyants. Certains relativement autonomes, se déplaçant en canne blanche dans des endroits inconnus, ont très bien géré leur déplacement. Et notre plus grande satisfaction a été de constater qu’un des testeurs, devenu aveugle sur le tard, se déplaçant le plus souvent accompagné, a réussi à faire un aller-retour dans le métro seul, en toute autonomie, guidé par Evelity, qui lui assurait confiance et orientation de qualité. Donc, on peut dire qu’aujourd’hui, notre premier objectif a été atteint !

Ensuite, nous prenons conscience que certaines typologies de lieux vont demander des améliorations complémentaires, comme par exemple les musées qui vont nécessiter, pour être tout à fait accessibles, de travailler sur la notion de gestions des contenus. Car, il ne suffit pas de pouvoir accéder seul au musée, encore faut-il pouvoir avoir accès au contenu culturel que ce lieu renferme. Et on travaille activement sur ce projet, et sur bien d’autres encore.

6/ La mise en accessibilité du métro parisien est-elle un challenge à venir ?

Oui en effet, il se pourrait que ce soit le cas, pour le printemps prochain avec le début de tests sur une station et l’accès à une plateforme de train.

7 / Vous prônez une entreprise inclusive comme une nécessité sociétale et un véritable levier de performances. Vous employez des personnes déficientes visuelles, déficientes auditives, des personnes immigrées. Pensez-vous que c’est cela qui a fait la réussite de votre  entreprise ?

C’est une des clés fondamentales, car je suis convaincu que la diversité est une source de performance économique, d’autant plus quand on s’internationalise, comme nous.

8 / Avec déjà un pied en aux Etats-Unis pour la mise en accessibilité d’une partie du métro new-yorkais,  que peut-on vous souhaiter pour 2021 ?

De continuer à déployer nos systèmes le plus largement possible pour que cela bénéficie au plus grand nombre et que l’autonomie des personnes déficientes visuelles soient de plus en plus réelle et à la portée de tous. Une de nos spécificités, c’est d’avoir une approche très industrielle dans notre déploiement, c’est de faire en sorte que l’on ne soit pas sur des produits d’excellence absolue qui coûtent tellement cher que personne ne les utilise. On se dit toujours que la meilleure innovation est celle qui est la plus utilisée, celle qui se déploie massivement, qui apporte de la valeur au client acheteur, et aux utilisateurs dans leur quotidien. C’est un cercle vertueux.