Déclaration impôts 2021 pour nos donateurs : les reçus fiscaux ont été envoyés

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Malika Bendali, non-voyante : les jeux paralympiques ? Et pourquoi pas !

Malika Bendali, non-voyante : les jeux paralympiques ? Et pourquoi pas !

 

Jeune quinquagénaire, cheffe d’entreprise, membre du CA de l’UNADEV et sportive de haut niveau, Malika Bendali est ce que l’on pourrait appeler une « battante ». Après un accident de la route qui lui fait perdre la vue à l’âge de 26 ans, sa vie va complètement changer… une véritable renaissance !

Malika Bendali, championne de France du 800 m.

 

Des rencontres incroyables

C’est en se réveillant de son coma que Malika comprend qu’elle a perdu la vue et que c’est irréversible. “C’était insupportable, tout était chamboulé… j’étais ingénieure dans une usine textile… tout cela allait s’arrêter, à quoi allait ressembler ma nouvelle vie ?” Avec beaucoup de chance, elle fera de belles rencontres qui vont avec de la bienveillance l’aider à rebondir. “J’ai compris que je devais vivre avec ce handicap, que je ne devais plus lutter et dès que j’ai accepté cela, ma vie a changé. J’ai alors appris le braille, l’informatique, la cuisine”.

C’est également la rencontre avec la responsable du centre UNADEV des Hauts de France Wahiba Baha qui va ouvrir à Malika les portes de l’association. Des échanges simples, des idées qui pétillent, des activités sportives étonnantes et surtout la découverte des livres audio… “J’ai compris qu’il me restait beaucoup de choses à découvrir, il y a eu un avant et un après cette rencontre.” En 2018, c’est le Président de l’UNADEV qui conscient d’avoir rencontré une personnalité hors norme, lui proposera d’intégrer le conseil d’administration de l’UNADEV, mission qu’elle acceptera avec grand plaisir.

Malika et Patrick son entraineur et guide

Du sport en amateur… aux championnats de France

C’est la rencontre avec un marathonien qui va inciter Malika à se mettre au sport. A sa question “Est-ce que tu veux courir ? J’ai répondu et pourquoi pas ! Six mois plus tard, je faisais mon premier 10 km. J’ai pris de plus en plus de plaisir à courir accompagnée, un véritable échange, tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Le confinement sera une étape de plus dans sa progression : “Les stades étaient ouverts pour les personnes en situation de handicap, j’ai donc décidé d’emmener mon mari courir avec moi tous les jours. Je me suis inscrite dans un club d’athlétisme et “Patrick” un entraîneur handisport m’a proposé de devenir mon coach. Il est devenu mon guide et mon entraîneur, je le remercie très sincèrement pour tout ce qu’il a fait pour moi. Avec beaucoup de persévérance et accompagnée dans toute ma préparation sportive par Julien Vasseur, éducateur sportif de l’UNADEV de Lille, j’ai beaucoup progressé. Mon entraineur m’a alors proposé de participer aux championnats de France handisport sur le 800 m, le 12 juin dernier… et j’ai gagné la médaille d’or !”

Aujourd’hui, Malika se sent prête pour les jeux paralympiques de Paris en 2024… et se répète chaque matin en se levant la phrase d’un ami “Étends tes bras devant, vas-y, il y a le monde qui t’attend !”