Faire un don
Accueil Actualités Crise sanitaire : l’UNADEV reste mobilisée auprès des plus fragiles

Crise sanitaire : l’UNADEV reste mobilisée auprès des plus fragiles

 

Confrontée brusquement à la crise sanitaire du COVID-19, l’UNADEV s’est, comme beaucoup d’institutions, retrouvée confrontée à une situation sans précédent pour laquelle il a fallu s’adapter et s’organiser. Tout en respectant les mesures gouvernementales, et les gestes barrière, l’association continue d’œuvrer auprès des personnes déficientes visuelles qui en ont le plus besoin. Fidèle à l’une de ses missions principales : ACCOMPAGNER, c’est ne laisser personne sans solution, et faire preuve de solidarité. Témoignages d’auxiliaires de vie qui sont en première ligne.

Les auxiliaires de vie du SAAD fidèles au poste

Les auxiliaires de vie du SAAD fidèles au poste

Accompagner les personnes déficientes visuelles vulnérables

Un service minimum est maintenu à travers deux services proposés par l’UNADEV. 

  • Le SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile de l’UNADEV), qui exerce ses missions sur la métropole de la Gironde (33), a maintenu ses missions, assurées par les auxiliaires de vie de l’association qui accompagnent chaque jour des bénéficiaires dans leurs tâches et leurs besoins quotidiens, ainsi que dans leurs projets de vie, malgré la situation de confinement.
  • Le DNAAD (Dispositif National d’Aide à Domicile de l’UNADEV), est un service national qui permet de faire bénéficier une personne d’une auxiliaire de vie ou d’une aide ménagère, en faisant appel aux structures locales de maintien à domicile sur tout le territoire. L’UNADEV finance une partie des prestations assurées. Dans le cadre de l’épidémie du COVID-19, les auxiliaires de vie de ces structures continuent aussi d’exercer leurs missions auprès des bénéficiaires de l’UNADEV.

Formés spécifiquement pour accompagner les personnes en situation de handicap visuel, les auxiliaires de vie ont pour objectif de compenser ce handicap en conservant le plus d’autonomie possible. L’accompagnement étant toujours construit et réévalué avec la personne accompagnée.

Dans le contexte particulier de l’épidémie du COVID-19, ils interviennent aujourd’hui uniquement pour répondre aux besoins vitaux : réalisation des courses alimentaires, préparation de repas, et aide à la prise des repas pour les plus dépendants.

Pour nous auxiliaires de vie sociale, il est important de poursuivre notre mission (Cécile, du SAAD)

 

« Notre travail face au coronavirus ? Dès l’annonce du confinement dans notre équipe nous avons tous été réactifs, solidaires, forces de propositions. » explique Cécile, l’une des auxiliaires de vie du service, « Oui nous sommes exposés en allant faire des courses, rencontrant du public, et un public fragile. Mais notre mission toute l’année, sans parler de ce virus, est d’accompagner, aider des personnes en situation de handicap, isolées, fragiles. Alors aujourd’hui plus encore, pour nous auxiliaires de vie sociale il est important de poursuivre notre mission. »

Garder le contact

Pour les personnes en situation de handicap visuel, vulnérables ou vivant dans des circonstances difficiles, cette situation peut s’avérer dramatique. Les auxiliaires de vie, qui gèrent déjà habituellement des problématiques de solitude, d’anxiété, ou de maladie auprès de ce public, se sont attachés à renforcer leur investissement dans le cadre imposé par la crise sanitaire. Les bénéficiaires qui ne sont pas accompagnés en présentiel sont appelés deux fois par semaine pour prendre de leurs nouvelles et rompre leur isolement.

Au même titre que le personnel soignant, nous sommes sur le front jour après jour. (Muriel, du SAAD)

 

Muriel, Cécile, Elisabeth, Annick, Florian, Myriam, Philippe, Florence, Emilie, Françoise, Aurélie, Jean, Martine : ils sont ces héros du quotidien qui ne demandent qu’à continuer à travailler, mais sans risque pour eux-mêmes et pour leurs proches. Ils sont ainsi en recherche permanente de masques et de matériel pour poursuivre leurs actions.

« Il est vrai qu’au même titre que le personnel soignant, nous sommes sur le front jour après jour, » précise Muriel, auxiliaire de vie du SAAD de l’UNADEV, « pourtant lorsqu’il s’agit de nous fournir le nécessaire pour nous protéger nous ne pouvons compter que sur notre équipe et sur la solidarité de personnes bienveillantes et conscientes de notre dévouement et des risques que nous prenons. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Nos bénéficiaires nous le font ressentir chaque jour par leur accueil, leurs remerciements, leurs sourires. »

Plus que jamais, les équipes du SAAD de l’UNADEV rappellent à chacun que cette épreuve sera traversée en restant sur des valeurs fondamentales, qui ont toujours fait le combat de l’association pour la cause du handicap visuel : solidarité, humanisme et bienveillance.

L’ensemble des collaborateurs de l’association reste mobilisé, pour fonctionner différemment et poursuivre ses missions. Les équipes sont joignables par téléphone et email pour écouter et informer les personnes déficientes visuelles confinées. Vous pouvez continuer à suivre les publications de l’UNADEV sur son site web et ses réseaux sociaux.