Chercher
Accueil Actualités Des bénéficiaires mettent le pied à l’étrier

Des bénéficiaires mettent le pied à l’étrier

 

Un groupe de déficients visuels du Centre UNADEV d’Ile de France s’essaie depuis quelques dimanches, à la découverte de l’équitation, en partenariat avec l’ARAC* (Association Rouchy des Aveugles à Cheval)… et c’est un véritable succès ! Autonomie, complicité avec l’animal, cette expérience est une réussite.

des non-voyants debout à côté des chevaux

Apprendre à préparer son cheval.

 

Dimanche 11 février dernier, un groupe de bénéficiaires parisiens a pu pour la deuxième fois apprécier l’équitation, dans des conditions optimales. Au centre équestre universitaire d’Orsay, plusieurs séances d’équitation leur ont en effet été consacrées. A la fois dans le manège et en carrière, les cavaliers ont pu faire du sport « comme tout le monde ».

Pour Christian Paulevé animateur à l’ARAC* et expert « EQUI-HANDI » de la fédération française d’équitation :

« Quand on fait du cheval, on n’est pas tout seul, il s’agit réellement d’un couple, une complicité s’installe, l’animal a les yeux que le déficient n’a pas. »

 

L’équitation et le contact avec les chevaux contribuent à l’amélioration physique et psychique des personnes. C’est en partant de ce postulat que Marion et Nadège, éducatrices sportives au centre UNADEV de Boulogne -Billancourt, ont décidé de mettre en place cette activité. Au travers de cette pratique sportive, elles ont souhaité favoriser l’autonomie et valoriser le potentiel sportif des personnes en situation de handicap visuel.

l'animateur à côté d'un déficient visuel sur le cheval

Christian Paulevé rassure par sa présence

Un cavalier seul sur son cheval face à un obstacle.

Se lancer tout seul vers des obstacles.

A la question sur une potentielle appréhension des bénéficiaires avant la séance, leur réponse est directe : « En aucun cas, ils étaient surtout très curieux et très impatients ! »

Autre particularité de ce stage proposé par l’ARAC* : ouvrir la séance aux personnes valides (accompagnateurs et familles) et leur proposer, en leur bandant les yeux, de se mettre en situation de handicap visuel afin de renforcer leur adaptabilité et les apprentissages induits par l’absence de la vue.

Au vu du succès de ces journées, l’UNADEV et l’ARAC devraient proposer de nouveaux rendez-vous hebdomadaires. (à suivre)

cavalier qui saute un obstacle de 50 cm.

Franchir un obstacle avec brio, quelle récompense !

 

*L’association ARAC, développe 3 grands domaines d’expertise :

  • La formation professionnelle pour les enseignants en équitation, dans l’encadrement de déficients visuels.
  • L’équitation comme loisir pour les déficients visuels. L’équitation sensitive sans la vue. www.essv.fr
  • L’équitation comme véritable projet sportif.  L’objectif de l’association est ainsi de motiver et accompagner de jeunes déficients visuels pour atteindre le 1er niveau de compétition dans le cadre du “Tremplin-JEUNES TALENTS – VIVRE LE HANDICAP
    COMME SOURCE DE PROGRÈS”.

 

Pour plus d’informations sur les prochaines séances d’équitation
Centre UNADEV Ile de France
41, avenue Edouard Vaillant,
92100 Boulogne-Billancourt
idf@unadev.com
01 71 16 11 95