Les reçus fiscaux 2021 pour les dons par prélèvements automatiques ont été envoyés. Pour toute question, contactez-nous à : donateur@unadev.com.

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Émission « A vous de voir » : A vos marques, prêts pour Tokyo !

Émission « A vous de voir » : A vos marques, prêts pour Tokyo !

 

Ce mois-ci, « A vous de voir » a suivi cinq sportifs handicapés visuels de haut niveau, dans la dernière ligne droite avant leur participation aux Jeux Paralympiques de Tokyo. Alex Portal nageur, Raphaël Beaugillet cycliste sur piste, Nantenin Keita, sprinteuse, Thibaut Rigaudeau triathlète et Sandrine Martinet-Aurières judoka. Pour l’ensemble de ces athlètes, le report des jeux de 2020 à 2021 leur ont permis d’améliorer leurs performance et d’obtenir pour certains des médailles bien méritées.

Visionnez ici l’émission « A vous de voir » du 6 septembre 2021

Alex Portal : l’effort paye !

Alex Portal, nageur de haut niveau

 

Nageur atteint d’albinisme oculaire s’entraine à Saint-Germain en Laye, Alex Portal cumule des études préparatoires aux grandes écoles, avec des entrainements physiques impressionnants.
À 19 ans et pour ses premiers Jeux, Alex Portal montera deux fois sur le podium en remportant la médaille d’argent sur le 200 m 4 nages (SM13) et en bronze sur le 400 m nage libre, en améliorant même son record personnel.

Raphaël Beaugillet : Être sur le podium aux jeux un projet qui tenait la route

Raphaël Beaugillet cycliste sur piste

 

Cycliste sur piste, Raphaël Beaugillet s’entraine à Saint-Quentin en Yvelines avec son pilote François Pervis. Après quelques mois de préparation intensive, le tandem sera médaillé de bronze sur le kilomètre B. Cette médaille paralympique viendra récompenser une belle et jeune entente. En effet, Raphaël Beaugillet, coureur malvoyant, et François Pervis, septuple champion du monde sur piste chez les valides, se sont retrouvés pour tenter l’aventure paralympique il y a un peu plus d’un an. Raphaël Beaugillet, multi-médaillé aux championnats de France, a ainsi pu ajouter à son palmarès exceptionnel, une première médaille paralympique.

Nantenin Keita : une dernière fois !

Nantenin Keita sprinteuse, spécialiste du 400m.

 

Malvoyante en raison de son albinisme, la sprinteuse de 36 ans, fille du musicien Salif Keita, participera à ses derniers Jeux Paralympiques à Tokyo. Tenante du titre du 400 mètres T13 (déficients visuels) Nantenin Keïta a terminé à la plus frustrante des positions, en finale des Jeux de 2021. La Française de 36 ans terminera en effet au pied du podium, à la quatrième place, pour l’ultime course paralympique de sa carrière. Une grande déception pour celle qui compte quatre médailles à son compteur (or sur 400 mètres en 2016 à Rio, argent et bronze à Pékin en 2008 sur 200 et 400 mètres et bronze à Londres en 2012).

Thibaut Rigaudeau : quand l’hypothèse d’aller aux jeux devient un objectif concret

Thibaut Rigaudeau triathlète

 

C’est sur le lac d’Osselle tout près de Besançon, que Thibaut Rigaudeau s’entraîne régulièrement au triathlon (natation, tandem et course à pieds). Passé d’abord par le cécifoot avant de se consacrer au triathlon, Thibaut fait équipe depuis deux ans avec le Jurassien Cyril Viennot, champion du monde longue distance en 2015. Motivé au départ par une éventuelle participation aux jeux, le duo va multiplier les entrainements pour que leur participation aux jeux paralympiques devienne une réalité. Cela ne sera cependant pas suffisant pour obtenir une médaille. Le VendéenThibaut Rigaudeau et son guide jurassien Cyril Viennot termineront au pied du podium, en obtenant la terrible place de quatrième de la course.

Sandrine Martinet-Aurières : le sport, sa résilience !

Sandrine Martinet Aurières judoka et porte-drapeau.

 

Pour sa toute dernière participation aux jeux paralympiques, Sandrine Martinet (38 ans), judoka mère de famille et kinésithérapeute a réussi à décrocher l’argent, en -48 kg, sa quatrième médaille après l’or en 2016 et l’argent en 2004 et 2008. Sandrine qui a trouvé dans le sport, un moyen de dépasser son handicap sera également choisie pour être porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Paralympiques de Tokyo.