Déclaration impôts 2021 pour nos donateurs : les reçus fiscaux ont été envoyés

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Kleidi : l’art au bout des doigts

Kleidi : l’art au bout des doigts

 

Le 5 mars dernier, s’est déroulée au centre UNADEV de Bordeaux, l’inauguration de la première plaque Kleidi, le dispositif qui rend accessible l’art visuel aux mal et non-voyants. Une expérience unique très appréciée par les bénéficiaires présents.

 

Présentation du projet Kleidi par les étudiants de l’Université de Bordeaux.

Répondre à une problématique d’utilité sociale…

… et s’inscrire dans une démarche de citoyenneté active : telles sont les ambitions que s’est fixé le projet Kleidi, un concept innovant qui permet aux malvoyants et non-voyants de toucher du bout des doigts des œuvres artistiques contemporaines. Initié par Oscar Motta, chercheur universitaire, docteur en communication et esthétique, le projet visait à l’origine à rendre le street art accessible. Il s’est étendu aujourd’hui, à d’autres types d’œuvres picturales.

Découvrir un tableau sous plusieurs angles

C’est l’œuvre “Regard” de l’artiste non-voyant Christophe Fasolato qui a été choisie comme support à cette première plaque interactive Kleidi. L’idée s’est matérialisée par une maquette extrudée, apposée à côté des créations et qui regroupe quatre éléments : un modèle 3D de l’œuvre, un texte en braille, un texte pour les voyants et enfin un QR code qui dirige vers une audiodescription détaillée… une véritable expérience sensorielle. Appréhender l’œuvre de cette façon est une immersion totale qui nous plonge dans l’intimité de l’artiste. Des confidences de l’auteur sur les techniques employées, aux formes et au relief de son travail, l’art visuel se touche, s’écoute…

Découvrir l’œuvre en 3D

Une description de l’œuvre en braille

Une audiodescription complète.

Un projet altruiste

Aujourd’hui, Kleidi est une association loi 1901, dont le rôle est de pouvoir permettre à chacun d’utiliser gracieusement le dispositif. Un guide de création est d’ailleurs en ligne avec un programme très détaillé de la fabrication des plaques. De la réalisation de l’audiodescription à l’impression de la plaque en 3D, en passant par l’œuvre extrudée, le texte en Braille… tout est décrit pour pas à pas, réaliser son propre dispositif.  Cependant, comme le précise Oscar Motta, « Tout le monde n’a pas de compétences numériques… nous allons donc acheter des machines 3D et pourrons ainsi travailler directement à la réponse de commandes de festivals, de galeries ou encore de musées, comme le Musée d’Aquitaine. » Cette initiative est portée dans le cadre d’un workshop dédié aux projets sociaux innovants, au sein du département MMI (Métiers du Multimédias et de l’Internet). Toutes les compétences des étudiants (développeurs, graphistes, photographes, programmeurs, game designers, chargés de projet, community managers, rédacteurs numériques etc.) sont mobilisées et ainsi mises à contribution.