Les reçus fiscaux 2021 pour les dons par prélèvements automatiques ont été envoyés. Pour toute question, contactez-nous à : donateur@unadev.com.

Faire un don Faire un legs
Accueil Actualités Tir à l’arc : des médailles malgré la peine

Tir à l’arc : des médailles malgré la peine

 

Samedi 12 et dimanche 13 mars derniers, 87 archers ont participé au championnat de France handisport de tir à l’arc, dans la grande halle du Vigneau à Saint-Herblain (44). Deux archers de Bordeaux étaient qualifiés et ont su rendre honneur à leur entraineur Florence Villars décédée un mois plus tôt.

Michel Lebesnerais, médaillé d’atgent (en catégorie non voyant)

Stéphane Lelgouach médaillé d’argent (en catégorie mal voyant)

Michel Lebesnerais (en catégorie non voyant) et Stéphane Lelgouach (en catégorie mal voyant) ont fini vice-champions de France chacun dans leur catégorie respective lors de ces championnats de France un peu particuliers. En effet, comme nous l’explique Sophie Duprat, éducatrice sportive à l’UNADEV et coach de tir à l’arc : 

« Nous nous devions en mémoire pour Florence, de revenir avec des médailles et c’est chose faite ! ».

 

Florence VILLARS enseignante en TIR A L’ARC adapté depuis plus de 10 ans à l’UNADEV, est en effet décédée brutalement à 47 ans, un mois à peine avant ces championnats. Très investie dans le handisport, cette battante accueillait régulièrement des déficients visuels et d’autres archers en situation de handicap dans son club du Bouscat près de Bordeaux, les Archers du Bosquet.

 

Florence Villars, médaillée de bronze aux championnats de France et entraineur des Archers du Bosquet

 

Entraineur passionné, son rôle consistait à aider les archers déficients visuels à trouver la bonne posture, de profil, dans l’axe de la cible. Postée derrière les tireurs pour observer leur position corporelle, elle se rendait compte à l’œil nu du moindre défaut qui pouvait changer radicalement une trajectoire. C’est aujourd’hui Sophie Duprat qui aura la lourde charge de reprendre le flambeau, Yannick Le COLVEZ poursuivra quant à lui les entrainements loisirs. Aucun doute que la mission sera remplie avec un engagement à la hauteur de ce que Florence Villars aurait imaginé.