Chercher
Accueil Actualités Émission « A vous de voir » : Sortir de sa bulle

Émission « A vous de voir » : Sortir de sa bulle

 

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, lundi 2 avril 2018, ce film de Christine Stromboni s’intéresse aux moyens mis en place pour faire face au double handicap « déficience visuelle et troubles autistiques ». Comment aider les patients mais aussi accompagner les familles dans ce parcours semé d’embûches ?

 

bébé qui vient de naître

Les premiers jours de Lou qui sera aveugle et autiste, mais pas que…

Visionnez ici l’émission « A vous de voir » du 2 avril 2018

Dans le secteur de la déficience visuelle, parmi les enfants accompagnés dits « avec troubles associés », le nombre identifié en tant qu’autistes est en nette augmentation. Ils sont dits « psychotiques », avec « troubles autistiques », présentant une « dysharmonie évolutive », voire même « psychologiquement instables ». Dès lors, la complexité de l’accompagnement due à l’interaction entre déficit visuel et troubles autistiques rend le travail pédagogique, éducatif ou thérapeutique encore plus exigeant…Déclaré grande Cause nationale en 2012, l’autisme affecte aujourd’hui 67 millions de personnes à travers le monde.

A Lyon Villeurbanne, le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) a pour mission de  dépister et de proposer une cure ambulatoire et une rééducation, pour des enfants présentant des déficits sensoriels. Y inscrire son enfant permet donc très vite, de poser un diagnostic. Grâce à ce constat précoce, un accompagnement adapté plus tôt, peut ainsi être mis en place.

petite fille devant un livre

Ella, 4 ans affine son toucher

L’institut médicosocial les Primevères à Lyon est quant à lui destiné aux jeunes de 6 à 20 ans, autistes, déficients visuels ou les deux. Son rôle : leur permettre d’obtenir une base d’autonomie grâce à des activités éducatives et récréatives et à travers des interventions pluridisciplinaires.

Pour Anne Prioler, responsable de ce centre : « Un enfant déficient visuel et autiste voit sa situation de handicap multipliée par 6. »

 

A travers ce film, nous allons donc suivre le parcours de plusieurs enfants et adolescents qui évoluent et deviennent autonomes, dès lors que l’on s’appuie sur leur sensibilité et que l’on adapte leur mode d’apprentissage.

C’est le cas de Gabriel arrivé tout petit au centre, qui ne parlait pas et qui était donc très en retrait. Aujourd’hui, après avoir beaucoup travaillé son langage, Gabriel est capable de dire des phrases et de se faire comprendre… un pas vers l’autonomie.

Une inclusion sociale indispensable !

Avec ce déficit sensoriel, le travail des équipes pédagogiques va s’appuyer sur le relationnel et surtout apprendre à travailler la concentration.

Petit garçon face à sa psychologue

Gabriel et Mélanie Basson Psychologue

Lucas avec canne blanche marche dans la rue

Lucas apprend à devenir autonome.

Jeune dille qui travaille sur une chaise en osier

Louison en pleine séance de cannage

Anaële, instructrice de locomotion incite le jeune Lucas à vivre des situations concrètes plutôt qu’à les comprendre. L’objectif : l’aider dans la réalité à prendre des initiatives… Et ça marche.

L’implication des parents joue également un rôle moteur dans l’apprentissage. C’est le cas de Louison 20 ans, qui a toujours suivi sa scolarité en milieu ordinaire selon la volonté de sa maman. Grâce à cela, Louison a aujourd’hui son baccalauréat et vient d’obtenir un CAP paillage et cannage.

Jeune homme qui joue du piano

Lou passionné de musique a trouvé sa voie !

Enfin, ce film nous fait découvrir Lou (atteint du syndrome de Morsier), un jeune homme talentueux de 19 ans plein de vie, passionné de musique, véritable virtuose qui a appris seul à jouer du piano. La voie de Lou est toute tracée, ses parents ont su exploiter et valoriser au mieux ses talents. C’est un musicien qui a un carnet de commande de concerts bien rempli… une jolie perspective d’avenir !

L’ UNADEV partenaire de l’émission « A vous de voir »

Pour rappel,  il s’agit d’une série de films documentaires produits et diffusés par France 5, qui a pour ambition de faire découvrir au public la vie quotidienne des malvoyants et des non-voyants et d’aborder des questions de société liées au handicap visuel. L’UNADEV est devenue tout naturellement un des partenaires de l’émission en 2012, consciente du besoin essentiel de sensibiliser le grand public au handicap visuel.

Retrouvez toutes les émissions depuis 2010 en cliquant ici